Liens actualités

Défi ensileuses 2018 : premiers résultats

24/09/2018 18:36

Défi ensileuses 2018

Avec un IFG moyen de 51 %, l'éclatage reste insuffisant mais le maïs était très sec cette année et les résultats sont encourageants.

Avec un enjeu de plus de 5 000 euros pour 30 ha ensilés, l’éclatage du grain est un élément clé à maitriser lors de la récolte. Pour continuer à sensibiliser tous les acteurs agricoles sur cet enjeu, Elvup a organisé au GAEC Bérard des Aulnays (La Mesnière) son deuxième Défi ensileuses le 19 septembre 2018, en partenariat avec le Fédération des Cuma de Normandie et les EDT de Normandie. Les marques Fendt, New Holland et Krone ont relevé le Défi et deux Cuma ont testé leur machine, une Claas et une John Deere. Comme l’an dernier, l’éclatage des grains s’est révélé insuffisant avec une moyenne IFG de 51 %. Malgré tout, les résultats sont encourageants car la matière sèche de la plante avait 10 points d’écart et le pourcentage de grains entiers est passé de 4-5 % à moins de 1 % ! Le maïs a souffert d’un manque d’eau et il affichait un taux de matière sèche de 44 %. L’année dernière à la même date, la même variété avait été ensilée au même endroit avec un taux de 34 %. Avec un maïs en avance de presque quatre semaines, nous avons adapté le protocole et réduit les 2 longueurs de coupe imposée: de 14 et 18 mm, nous sommes passés à 9 et 12 mm.

Autre constat, le serrage de l’éclateur et la coupe fine sur un maïs sec ont généré un fort défibrage avec des pef à moins de 70 par rapport  à un objectif à plus de 85. Récolter à plus de 40 % de MS reste donc déconseillé.

Si le réglage des machines impacte l’éclatage des grains, la variété joue aussi. Des tests réalisés en annexe du défi ont montré un IFG de 59 % avec une variété différente pour une matière sèche identique. Ce sera le sujet du prochain Défi ensileuses !

Olivier Raux

Revenir